Logo SECO

Réseaux et sensibilités : les ingrédients d'un bon accueil


Le traditionnel dialogue international sur le marché du travail du salon IBO, qui a eu lieu à Friedrichshafen, a éveillé beaucoup d'intérêt : plus de 70 visiteurs ont suivi avec attention les explications relatives à la culture de l'hospitalité de la région du Lac de Constance " Yes, we are open - Willkommenskultur am Bodensee ".

Pour les organisateurs, EURES LAC DE CONSTANCE et l'agence pour l'emploi Bodensee-Ravensburg, le thème central traité lors de cette journée a rencontré un franc succès. Jutta Driesch, présidente du conseil d'administration de l'agence pour l'emploi Bodensee-Ravensburg, s'est réjouie des réactions positives à la thématique variée de cette rencontre. Peter Kuratli, le président d'EURES LAC DE CONSTANCE, s'est montré convaincu qu'EURES LAC DE CONSTANCE sera également fortement sollicité à l'avenir, car il existe une importante demande d'informations.


De nombreux participants

A partir d'expériences personnelles vécues, les intervenants Ramiro Vera-Fluixà (agence centrale de placement pour le travail spécialisé et à l'étranger, ZAV), Ivanca Seitz (centre d'accueil Bodensee-Oberschwaben), Irina Wöhler (formatrice interculturelle) et Thomas Ebel (institut des métiers sociaux, Ravensburg/Wangen) ont dressé un portrait de ce qu'ils entendent, par culture de l'hospitalité et posé certaines conditions à observer et à respecter.

Ramiro Vera-Fluixà est d'avis qu'il est nécessaire de mettre en place une infrastructure et un réseau qui assistent les nouveaux arrivants. Il convient par ailleurs de faire preuve d'empathie et de compréhension à l'égard de ces derniers.

La culture de l'accueil : enfin à l'ordre du jour

Ces derniers ont tout d'abord dû surmonter ce qu'on appelle le " choc culturel " et s'habituer à la communication pragmatique et directe, typique dans la culture germanophone, explique Irina Wöhler. Ivanca Seitz a expressément salué le fait l'hospitalité soit enfin traitée comme un thème à part entière. Toutefois, il ne faut pas pour autant oublier les habitants installés dans la région depuis des années, mais plutôt inclure ces personnes au sein du processus.

Pour terminer, Thomas Ebel explique comment, dans le domaine des soins aux personnes âgées, le besoin toujours grandissant de main d'oeuvre devrait être satisfait par les personnes en formation venant d'Espagne. Un vaste concept a été développé à l'intention des jeunes immigrés espagnols afin qu'" ils se sentent à l'aise dans la région du Lac de Constance ".


Anita Scherrer, conseillère EURES de Schaffhouse

Homepage "Arbeitsmarkt Bodensee" - EURES Bodensee

Zurück