Logo SECO

La première Foire trinationale de l'emploi attire les foules au Parc Saint-Jacques à Bâle

Le 14 mai 2013, la première Foire trinationale de l'emploi a réuni 31 entreprises et institutions de Suisse, de France et d'Allemagne dans le salon premium du Parc Saint-Jacques, le stade du FC Bâle. L'événement a été organisé par l'Office de l'économie et du travail (AWA) de Bâle-Ville sur mandat du réseau EURES-T Rhin Supérieur.

C'est avec conviction que Christoph Brutschin, conseiller d'Etat du canton de Bâle-Ville, Eva Strobel, présidente d'EURES-T Rhin Supérieur, et Pascale Schmidiger, adjointe au maire de Saint-Louis, ont souhaité la bienvenue aux participants et ouvert la manifestation.

Sur place, des employeurs internationaux et des entreprises de moyenne taille couvrant presque tous les domaines du marché du travail ont répondu présents.

Cette édition de la Foire de l'emploi a attiré les foules : l'équipe de projet a compté 1 870 visiteurs, dont près des deux tiers sont venus de France, plus de 20 % de Suisse et environ 10 % d'Allemagne. Ces proportions n'ont rien de surprenant au vu de la situation économique de ces pays.

L'équipe de projet, menée par Beat Britt, Martin Kaeser, conseillers EURES de Bâle-Ville avec le soutien notamment de Rosa-Maria Halter, conseillère EURES dans le canton d'Argovie, s'est montrée enchantée du succès rencontré par la Foire de l'emploi. Beat Britt, le chef de projet, se dit convaincu que " les solides connaissances dont disposent les membres du groupe de projet sur le marché du travail indigène ont porté leurs fruits ". Il ajoute que " le succès ne s'est pas limité aux chiffres ; les retours des exposants et des visiteurs étaient tous positifs ".

Il est vrai que, dans le nord-ouest de la Suisse, la mobilité transfrontalière des travailleurs est une réalité: 68 000 frontaliers en provenance d'Allemagne et de France travaillent dans cette région, et près de 25 000 frontaliers français travaillent au Bade-Wurtemberg ou au sud du Palatinat rhénan. Le taux de chômage relativement bas des cantons de la Suisse du Nord-Ouest indique d'ailleurs que la région dépend de cette mobilité de la main-d'œuvre. Ces dernières années, ces travailleurs mobiles ont permis de pouvoir de nombreuses places vacances. Ainsi la place économique de la Suisse du Nord-Ouest s'est fortement développée.

La Foire trinationale de l'emploi s'est déroulée sous la houlette d'EURES-T Rhin Supérieur, avec le soutien financier de l'UE et de la Suisse (SECO).

Beat Britt © Mai 2013


Retour