Marché du travail

Le marché du travail suisse est très prisé : des salaires élevés, de bonnes conditions de travail offrant de la souplesse, de larges prestations sociales sont les caractéristiques de notre pays.

Au cours des dernières années, le marché du travail suisse a beaucoup changé : le travail à temps partiel (34% en 2016) comme l'activité professionnelle des femmes ont pris davantage d'importance, sans oublier l'immigration des personnes actives qui a également fortement augmenté. C’est particulièrement le cas des ressortissants de pays de l’UE qui, depuis 2002 et l’application progressive de l’accord sur la libre circulation des personnes, sont de plus en plus nombreux à venir travailler en Suisse (d’Allemagne, d'Italie et du Portugal, notamment). Les ressortissants étrangers représentent plus de 24.9 % de la population active permanente en 2016.

Les Suisses à plein temps travaillent 41,3 heures par semaine. 75,8 % des salariés sont occupés dans le secteur des services, 21,1 % dans le secteur secondaire et environ 3,1 % dans l'agriculture. La Suisse apparaît un peu plus axée sur les services que la moyenne de l'UE.

Le taux de chômage moyen était de 3,3 % en 2016. En raison des perspectives conjoncturelles positives, mais désormais plus modestes en raison de l’appréciation du franc face à l’euro, le taux de chômage devrait s'élever à 3,2 % 2017, puis à 3,1 % en 2018.